2018 SAISON 9
Golf du Bois d'Ô (Les pommiers)

2017 SAISON 8
Fontenay-sur-Eure
Golf de Moliets - Airial
Golf du Bois d'Ô (Les genêts)

2015 SAISON 7
Golf de Maintenon
Golf du Bois d'Ô (Les genêts)
Golf de Fontenay-sur-Eure
Golf du Bois d'Ô (Les pommiers)

2014 SAISON 6
Golf de Clécy Cantelou
Golf d'Orange le moulin
Golf du Bois d'Ô (Les genêts)
Fontenay-sur-Eure

2013 SAISON 5
Sargé-Lès-Mans
Golf du Bois d'Ô (Les pommiers)
Golf du Bois d'Ô (L'étang)
Golf du Perche
Golf de Rhuys Kever
Golf du Bois d'Ô (Les pommiers)
Cabourg Le Home

2012 SAISON 4
Golf du Bois d'Ô (L'étang)
Golf de Clécy Cantelou
Golf d'Orange le moulin
Golf du Bois d'Ô (Les genêts)
Bagnoles-de-l'Orne

2011 SAISON 3
Golf de Rhuys Kever
Bellême-Saint-Martin
Golf de Clécy Cantelou
Bagnoles-de-l'Orne
Golf du Perche
Golf du Bois d'Ô (Les genêts)
Golf du Bois d'Ô (Les pommiers)

2010 SAISON 2
Golf du Bois d'Ô (Les genêts)
Golf du Bois d'Ô (Les pommiers)
Golf du Bois d'Ô (Les genêts)
Golf du Bois d'Ô (Les pommiers)
Golf du Bois d'Ô (L'étang)
Golf du Bois d'Ô (Les genêts)

2009 SAISON 1
Golf du Bois d'Ô (L'étang)
Golf de Rhuys Kever
Golf du Bois d'Ô (Les genêts)
Golf du Bois d'Ô (Les pommiers)
Golf du Bois d'Ô (Les pommiers)
Golf du Bois d'Ô (Les pommiers)


2007-2008 découverte

Le bois d'Ô (les pommiers)
Le Pavillon de Gouffern

Sur toutes les saisons:
8 fois le par.
54 fois boguey.


Juin

le 29/06/2014


Golf du Bois d'Ô (Les genêts)
Slope 123

Stroke play
avec
Didier Dupuis


58
27

PERFORMANCES


1 Par


2 Boguey


1 Double-boguey


3 Triple-boguey


Au putting
+1


1 balle(s) perdue(s)

17°C




Didier gagne le brut 54 (+18)
PhA (+22)

PhA gagne le net 36(E)
Didier +1

Match-Play:
Didier 7
PhA 5

Putting:
PhA +1
Didier +2



LES LECONS DU PARCOURS:

A propos du golf en général et avant de l'essayer avec Didier, j'étais persuadé que ce sport était réservé aux bedonnants et aux snobs. Ce n'était donc définitivement pas pour moi, moi qui ai besoin de me dépasser, de transpirer et de souffrir dans l'effort.
Et puis voilà, je suis devenu comme attiré inexorablement par l'envie de maîtriser la trajectoire de cette petite balle, de gagner de la distance, de comprendre la technique et de lire les pentes des greens. Les premières balles sont parties, et avec elles, les premières sensations, le fait de pouvoir taper quelques coups merveilleux, entre d'autres plus aléatoires. Car si j'ai tiré un trait définitif pour rivaliser avec les 9"58 d'Usain Bolt au 100 mètres, il est possible de bien rentrer une approche ou une sortie de bunker à la façon de Victor Dubuisson ou Phil Mickelson !
Mais il faut s'entraîner et s'entraîner encore, partager, s'amuser, rencontrer et faire de cette partie un moment de sport, de convivialité, de joie.


Aujourd'hui, sur notre trajet conduisant à Chateauneuf-en-Thimeray depuis Luisant, un orage s'abat sur la route. Sommes-nous fêlés de persister durant ce week-end pluvieux, bien qu'entrecoupé de périodes ensoleillées ? L'avenir va nous montrer que non.
Couchés la veille à trois heures du matin, suite à ma participation aux Foulées de la cathédrale de Chartres, je pars sans confiance pour le second parcours de la saison, en manque de pratique assidue, car le golf du mois de mai a été zappé par manque de disponibilité.
Allez... avec Didier et accompagnés de Catherine aujourd'hui Caddie, nous voilà partis sur les genêts, le porte-parapluie vissé sur mon chariot.
À notre grande joie, le parcours va se dérouler durant deux heures vingt sous un soleil radieux. Personne sur le parcours puisqu'en ce jour, une grande compétition se déroulait. Tous le monde se retrouvait donc au Club House et que les joueurs habituels avaient été découragés par le temps. Nous étions seul sur le golf.
Sans practice préalable, l'attaque du premier trou est une satisfaction : un bon drive droit suivit d'un hybride et d'une approche près du drapeau à un mètre cinquante apporte la satisfaction de tenter le par. Malheureusement, la balle frôle le trou... Ce n'est pas grave, le par sera pour le trou 3.
À l'exception du trou 8, mes coups sont confiants et mon putting s'améliore puisque je termine à +1, devançant Didier dans ce compartement de jeu. L'écart avec lui en match-point est très correct: 7/5 en sa faveur. Un score de tennis. Je suis serin et je ne m'énerve à aucun moment.
Didier me confie que j'ai joué mon meilleur parcours avec lui. C'est réconfortant et la bière au club House n'en est que des plus meilleure.

Toutes les fautes de frappe, d'orthographe, de grammaire et de syntaxe ci-dessus, sont la propriété intellectuelle de l'auteur. Elles peuvent être reproduites ou même corrigées sans son accord préalable.
CARTE DE SCORE